L'hydrologie

Qu'est-ce que l'hydrologie?

     

  L’hydrologie, ou technique par l’eau est un moyen majeur utilisé dans le cadre des 3 cures naturopathiques. Elle concerne l’usage de l’eau, aussi bien par voie interne que par voie externe.

Tout comme les autres techniques naturopathiques, ce n’est pas l’eau qui guérit mais bien la Force Vitale.

Comme les massages ou l’exercice, l’eau va améliorer les échanges cellulaires en mobilisant les humeurs : lymphe, sang, liquide extra-cellulaire.

L'eau en usage interne:

L’eau est un liquide indispensable à la vie. La teneur en eau d’un organisme adulte atteint en moyenne 65%  du poids total. Ce taux varie suivant l’âge  et les liquides ingurgités. Elle est indispensable à la répartition dans l’organisme des substances alimentaires. C’est en effet en solution que le sang transporte ces substances vers les cellules.

Les réactions métaboliques de l’organisme libèrent chaque jour plus d’un tiers de litre d’eau.

L’eau est éliminée par les poumons, les reins, la peau, l’intestin. Le métabolisme de l’eau est réglé par l’excrétion de l’urine. Les échanges hydriques sont dirigés par un processus hormonal, provenant du lobe antérieur de l’hypophyse.

Les besoins journaliers en eau sont de 1 à 1.5 litres en dehors des repas , en sus des aliments habituels qui en contiennent eux-mêmes une certaine quantité. Cette eau doit être faiblement minéralisée et avoir une résistivité élevée

L’eau établit son action en mobilisant  les humeurs ou liquides humoraux du corps que sont la lymphe, les sérums intra et extra-cellulaires et le sang. Par l’augmentation de ce mouvement interne, l’eau va permettre aux liquides un passage plus fréquent au niveau des grands émonctoires, ou organes d’élimination. En plus de cette action, l’eau va permettre d’augmenter et d’améliorer les échanges cellulaires en profondeur au niveau interstitiel (assimilation et désassimilation).

L'eau en usage externe:

La température de l’eau joue un rôle très important, en effet elle va orienter l’élimination dans la technique des bains (hydrologie externe).

 

Le froid provoque une réaction centripète c'est-à-dire que les surcharges et toxines vont solliciter les émonctoires profonds qui vont recevoir l’assaut des surcharges venant de la périphérie (par exemple : un bain ou une douche froide donnent envie d’uriner, l’émonctoire rein est donc sollicité).

 

Le chaud provoque une réaction centrifuge , c'est-à-dire que les surcharges toxiniques remontent vers la périphérie. Les déchets cristalloïdaux seront éliminés par les glandes sudoripares de la peau, et les déchets colloïdaux, par les glandes sébacées.  Ce sera donc l’émonctoire peau (le plus périphérique) qui sera sollicité.
 

Lors des conseils en hydrothérapie comme dans d’autres techniques il faudra toujours tenir compte:
- du type de surcharges,
- de la qualité de la peau et de son état pathologique,
- de la résistance des émonctoires profonds
- de la qualité de la Force Vitale du consultant.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

09.05 | 16:48

Bravo pour votre introduction, cela résume bien le parcours à suivre pour devenir naturopathe : https://www.formationnaturopathe.com

...
25.08 | 15:12

Je partage entièrement votre connaissance et je compte aller plus loin pour découvrir plus,et je compte sur vous. merci

...
15.08 | 11:02

Bravo : votre site est très riche. Je n'ai pas trouvé votre parcours antérieur et de ce qui vous a mené à l'activité de naturopathie, votre formation. Merci.

...
11.08 | 09:32

Bonjour, je tenais simplement à vous remercier pour votre initiative d'avoir créé ce site. Je le trouve très enrichissant et valorisant.

...
Vous aimez cette page